ACCUEIL

Diner du Club / Maurice Trintignant

Maurice Trintignant lors d'un diner du club des pilotes.
Pierre Veyron et Maurice étaient 2 amis proches et voici une petite histoire parue dans une des gazette du club en 1962:

PETOULET : 

Pierre Veyron nous a conté les origines du surnom de notre camarade Trintignat.
A la libération Pierre Veyron se trouvait en Avignon où habitait Trintignant et, retrouvant celui –ci, ce dernier lui dit sa joie d’avoir pu à nouveau rouler avec sa Bugatti 57C à compresseur restée si longtemps dans l’inaction cachée dans une meule de foin dans une métairie.
Ils dînèrent ensemble et à la fin du repas, Trintignant lui conta les multiples ennuis qu’il avait eu pour remettre en route cette voiture pour l’utiliser normalement, le bouchon de remplissage d’essence étant resté ouvert, le réservoir avait du héberger des rats et « était pleins de pétoules »
Mot nouveau pour Pierre Veyron qui apprit que les pétoules entaient des crottes de rats. Veryon n’appela plus son ami que PETOULE puis PETOULET pour donner à ce surnom une consonance plus provençale.
Il n’aurait jamais pensé que ce nom deviendrait celui d’un excellent vin en provenance de notre ami Trintignant, appellation pour laquelle, m’a-t-il dit, il ne revendique aucun droit d’auteur !